25 ème fête de la truffe, Forcalquier, samedi 1er et dimanche 2 février 2014 (voir toutes les photos)

Décidément, le temps n'est plus ce qu'il était. Cette année, si le samedi a été correct, le dimanche a été très frais et humide, avec de temps en temps une petite pluie fine et glaciale. De quoi décourager les visiteurs, surtout l'après-midi!

Et cette année, il y avait des vendeurs de truffes, pas moins de 18 stands, avec des truffes de qualité variable, la faute aux quantités d'eau qui se sont déversées sur les truffières depuis le 20 décembre: plus de 300mm par endroits! Les truffes manquaient de parfum, et à 800€ le kilo, elles n'ont pas toutes trouvé acquéreur...

Samedi 1er février 2014

Visite de la ville , démonstration de cavage et vin chaud:

photo forcalquierIl y avait du monde pour découvrir les richesses de Forcalquier, et les explications dynamiques de l'animatrice déléguée par l'office du tourisme. La promenade d'une heure conduit les visiteurs jusqu'au site de démonstration de cavage dans une ancienne truffière. La jeune chienne de Jean-Luc Bénard est très appliquée, très travailleuse. Elle explore le terrain méthodiquement, calmement, cruese au bon endroit et attend sa récompense,...quand elle ne mange pas la truffe qu'elle vient de trouver! Son maître, d'un naturel calme ne la brusque jamais. Mais il avoue que chez lui, il ne la laisse pas sortir seule pour éviter qu'elle aille manger les "mélano".

Le vin chaud était offert aux courageux qui avaient fait la visite de la ville. Il a été apprécié. Certains n'ont même pas attendu la fin du cavage, l'odeur était trop tentante!

 

Démonstration culinaire

photo forcalquierOn ne change pas une équipe qui a fait ses preuves, et qui chaque année fait les démonstrations avec autant de plaisir:

Jérôme Roy, le Couvent des Minimes à Mane, secondé par son fils,
Joël  Juglaret, les Terrasses de la Bastide à Forcalquier
Jany Gleize, la Bonne Etape à Château-Arnoux,

ont donc fait étalage de leur talent, encouragés par l'animateur et par la salle comble.On refusait du monde salle Pierre Michel. Les préparations sont réparties dans des petites coupelles et proposées à l'assistance. C'est souvent la ruée. Les connaisseurs prennent le temps de savourer. Ces démonstrations intéressent de plus en plus. Il y a toujours quelque chose à apprendre et les chefs dispensent volontiers leurs tours de main. Rappelons qu'avec 15 g de truffe par personne, on peut faire un excellent plat. Une sublime brouillade par exemple, ou une purée, ou un risotto...

 

Conférence d'Aimé Richaud, dernières avancées scientifiques

photo forcalquierLà encore, la salle était pleine pour assister à la conférence. Aimé suit les publications scientifiques sur la trufficulture et adapte son diaporama. C'est toujours avec la même conviction qu'il présente son sujet. Certes, il y a beaucoup de termes techniques déroutants pour le non initié, mais l'auditoire est toujours captivé. Après le sexe de la truffe (champignon hétérotrope), cette fois, Aimé a montré l'expérience qui permet de conclure que la truffe reste reliée au mycélium, donc à l'arbre porteur via les mycorhizes jusqu'à sa maturité. La formation des apothécies ou vulgairement truffettes est aussi mieux connue. Et il semblerait que l'apport de spores chaque année, favorise la formation de truffes. On avance dans la connaissance. Est-ce suffisant pour maîtriser la production de truffes?

 

Dimanche 2 février 2014

Dès 6 heures, les forains arrivent pour installer leur stand, et ce n'est pas une mince affaire pour l'organisation. Alain et Anne ont tracé la veille les emplacements, mais il y a toujours des surprises et il faut s'adapter. Quand tout le monde est en place, tout va bien. La fête de la truffe dans les Alpes-de-Haute-Provence est très demandée. Au total plus de 60 exposants et vendeurs, tous proposant au moins un produit à base de truffe, ou lié à la truffe. Nombreux sont les vendeurs de truffes cette année, mais aussi les pépiniéristes qui proposent des chênes et des noisetiers mycorhizés.

Le stand de l'association reçoit beaucoup de monde. on y traite les inscriptions au concours de brouillade, les adhésions, on propose les bulletins publiés depuis 2009 et des ouvrages scientifiques ou pratiques sur la truffe. Et pour 0,50€ on peut se réchauffer avec un verre de vin chaud, véritable baromètre du temps qu'il fait. Ce dimanche frais, humide et avec de la pluie fine en a fait la démonstration: plus de vin chaud à partir de midi!

Le repas truffé dans la salle "belle fontaine"

Les 150 personnes qui avaient réservé étaient très satisfaites vers 15 heures en revenant sur la fête.

L'apéritif était offert, et le repas à la truffe a montré que le chef Stéphan Paroche (La Magnanerie) n'avait pas lésiné sur la quantité et la qualité des truffes. Même le dessert était truffé!

La journée s'est déroulée avec les événements traditionnels, tels que l'inauguration de la fête, la plantation d'un chêne mycorhizé "Tuber melanosporum", le concours de brouillade... et les curieux pouvaient voir l'exposition dans le hall de la salle Pierre Michel, sur la truffe. Et il y a eu aussi les démonstrations de cavage, avec le chien vedette "fun", un berger malinois exceptionnel. Bravo Jean-Noël pour cette éducation remarquable.

Au passage, nous remercions la ville de Forcalquier et son maire, Christophe Castaner, nouvel adhérent de notre association! Dommage que cette fête ait été perturbée par le mauvais temps...

photo forcalquierphoto forcalquier

voir toutes les photos

retour haut de page
logo association 

  Site cr�� par RF pour:
  Association des trufficulteurs de Haute-Provence,
  Maison du Patrimoine, 04300 MANE.

  Nous écrire : [email protected]

  Tous droits réservés.